McCloud Middle Falls

Par Sterling Wilson – Dévot de la Californie du Sud – 2017

Lorsque nous sommes dans la nature, face à face avec elle, c’est nous qui clignons des yeux les premiers. La Nature maintient son regard. L’énergie est trop forte pour la plupart des personnes – très vite, nous nous mettons à manipuler nos téléphones portables, à parler fort ou boire de la bière et faire de grands feux et faire beaucoup de bruit autour d’eux. Nous ne savons simplement pas quoi faire de nous-mêmes. Le Kriya pranayam et la méditation Surya nous offrent un moyen de nous connecter à la nature, nous donnent quelque-chose à y faire. Ceci est un mode de vie ancien et ce n’est que le début pour la jeune Amérique.

La rivière McCloud devient Middle Falls, alors qu’elle se fraie un chemin à travers la forêt au pied du Mont Shasta. Yogiraj évoque souvent la civilisation spirituelle à venir qui se développe actuellement sur la côte Ouest des Etats-Unis. Il a dit qu’actuellement, il y a plus de yogis pratiquants sur la côte Ouest de l’Amérique quen Inde.

Il enseigne que l’eau, surtout l’eau en mouvement apporte grandement à la méditation. Le groupe du pélerinage dans l’Himalaya s’assure de s’arrêter à une chute d’eau de montagne sur le chemin. A la fois les retraites de Haridwar et de Rishikesh réservent du temps pour une immersion dans le Gange fort, mouvementé, propre, très froid et pur qui vient de la montagne. Le prâna du courant du fleuve coule à travers nos corps. A la retraite de Shasta en 2015, il répondit à une question sur les éclipses, expliquant qu’elles augmentent la méditation et l’eau qui court, encore plus. Une éclipse lunaire de pleine lune ? Allez trouver une rivière pour y méditer……… ou une baignoire.

Et chaque année à Moddle Falls, je le vois et le constate. Des Hamsas de toute la côte Ouest sont là : de Vancouver jusqu’à San Diego……. et ce sont juste ceux que je connais…….. Le spectacle de Hamsas dispersés, certains assis sous la chute d’eau, d’autres sur la rive, heureux de se sécher au soleil. De vaillants yogis en devenir ! Et cette eau est froide. Je peux personnellement témoigner de m’être assis sous les chutes et d’avoir senti l’énergie monter. La science que Yogiraj nous donne est vraie.

Quelques familles de touristes s’attardent aux chutes aussi, le père se baignant dans l’eau et les enfants qui le regardent. Et bien-sûr, les “buveurs de bière” (une expression qu’utilise ma mère) sont aussi là – coups de soleil, cigarettes, bière, voix fortes et musique heavy metal.

Comme c’est merveilleux que nous ayons quelque-chose à y faire. “Allez vous asseoir et pratiquer le Kriya pranayam sous la chute d’eau, ou vous tenir debout dans la rivière froide pour faire le Surya.”  Oh oui, je peux faire ça.

This post is also available in: enAnglais